Avant le départ ...

   Préparatifs

... il y a pas mal de choses à faire !


 Itinerrant -   24 juillet 2010


C’est la première fois que nous partons pour l’hémisphère austral. Et aussi en Afrique noire ... Nous sommes impatients de découvrir les richesses de cette partie du monde.

Mais avant cela, quelques préparatifs s’imposent. Les billets d’avions ont été réservés via Opodo auprès de la compagnie Afriquiyah Airways [1] au début de l’année. Je pense que j’aurais peut-être pu obtenir un prix et des horaires un peu plus intéressants chez Ethiopian Airlines, mais j’ai un peu trop tardé. Soit.

Sur place, nous voyagerons (comme à notre habitude) en camping-car. Celui-ci a été loué par l’intermédiaire d’une centrale de réservation [2] auprès de la compagnie Helderberg. Petite entourloupe : ce n’est qu’après la réservation que la disponibilité du modèle demandé est vérifiée ... Du coup nous n’aurons pas le plus grand modèle, comme nous l’espérions, mais juste un cinq places nuit (et seulement quatre ceintures de sécurité ...).

En ce qui concerne les formalités, rien de bien spécial : un passeport en cours de validité pour les adultes et chacun des enfants. Les nôtres étaient périmés, nous avons donc dû les renouveler, mais ceux des filles, que nous avions fait faire pour notre voyage aux Etats-Unis, sont encore valables.

Pas de gros achats avant le départ non plus. C’est l’hiver là-bas et, cette année-ci, il a l’air un peu plus sévère que d’habitude. Nous prendrons donc plutôt des vêtements de demi-saison. En tout cas, pas question de commettre à nouveau l’erreur de prendre plus de bagages que ce que nous pouvons porter à deux ! Il faut tout de même dire que, cette fois-ci, le camping-car est loué garni (literie, vaisselle, couverts, etc.) et que nous nous dispensons des trois sièges auto.

Ce voyage sera en revanche l’occasion de nous remettre à jour pour les vaccins : fièvre typhoïde, hépatite A et hépatite B pour tout le monde. Cependant, pas beaucoup de craintes à avoir à mon avis. Et une prophylaxie [3] contre le paludisme également : comprimés de Malarone à prendre sur place durant le séjour dans la zone à risque, puis encore une semaine après. Selon les renseignements que nous avons obtenus, seule la zone du parc Kruger présente un risque (et encore, faible à mon avis puisque nous sommes en hiver).

Au final, le voyage aller ne se présente pas si mal : le décollage de Bruxelles-National le lundi 26 juillet est prévu à 13h30, une escale à Tripoli, puis un vol de nuit jusque Johannesburg, où nous atterrissons à 04:20. Avec un peu de chance, l’avion aura quelque de retard ... car le représentant de la compagnie de location de camping-cars ne vient nous chercher qu’à 07:00. En tout cas, c’est la première fois que nous verrons notre nom sur une pancarte portée par une personne qui nous attend à notre descente d’avion !


[1Oui, c’est bien celle qui a perdu un avion à l’atterrissage à l’aéroport de Tripoli le 12 mai 2010. Exactement le vol que nous prendrons au retour ...

[2Cette centrale nous avait fait faire une belle économie lors de notre voyage dans le sud-ouest américain, mais cette fois-ci l’avantage est bien moindre.

[3Avant de me faire incendier pour cause de pédanterie, je précise que je n’indique certaines définitions qu’à l’usage d’éventuels lecteurs dont le français n’est pas la langue habituelle ... :-)

↑ Rubrique → Article suivant

 Hasard

Découvrez un article au hasard !