Jeudi 23.08.2012

   D’une côte à l’autre

Cap Spartel (12h40) - Oued Laou (17h10), 147 km (total : 1454 km)


 Itinerrant -   23 août 2012


Le temps est gris au réveil, vers 9h, mais se dégage rapidement et la chaleur revient.

Dromadaires au Cap Spartel
Dromadaires au Cap Spartel
Vue de notre bivouac au Cap Spartel
Vue de notre bivouac au Cap Spartel
Bivouac au Cap Spartel
Bivouac au Cap Spartel

Nous quittons le Cap Spartel vers 12h30. L’idée est de rejoindre la côte méditerranéenne en passant par Tétouan. En haut d’une côte, un policier nous fait signe de nous arrêter. "Bienvenue ! Cette route est interdite aux camions, vous n’avez pas vu le signe ?" J’avais très bien vu le signe mais j’avais choisi de l’ignorer. "Euh... oui mais non... je suivais le GPS..." "C’est bon, vous pouvez continuer, mais faites attention, ça descend fort." En effet, ça descend fort, mais le ralentisseur du camion me permet de descendre tranquillement sans même appuyer sur le frein. Nous repassons par Tanger puis, progressivement, le paysage change : nous sommes maintenant au milieu de collines vertes et boisées.

Nous arrivons à Tétouan, et c’est compliqué de circuler, encore davantage de trouver à stationner. Au bout d’une vingtaine de minutes, nous décidons de passer notre chemin, direction Martil et la côte toute proche. Mais là encore, déception : trop de monde, trop de voitures. Nous continuons vers le sud en empruntant la Rocade Méditerranéenne, très belle route qui longe la ligne de côte à flanc de falaise. Plusieurs plages se succèdent et nous font de l’oeil, mais elles sont difficiles d’accès. Lors d’une tentative, il faudra même enclencher les 4 roues motrices pour se sortir d’un mauvais pas.

Finalement, nous arrivons en vue d’Oued Laou, station balnéaire un peu trop grande à notre goût, mais nous roulons depuis longtemps et nous n’avons pas encore mangé. Nous trouvons à stationner le long du front de mer, un peu en dehors du centre. Les filles sont ravies, elles retournent sur la plage pour se baigner toute la fin d’après-midi.

Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou
Baignade à Oued Laou

Le soir venu, j’emmène M pour une longue balade jusqu’au centre-ville. Il y a beaucoup de monde et d’animation : des échoppes, un marché nocturne, de la nourriture... M déguste une glace tandis que je commande un sandwich fourré à un peu de tout : de la viande en julienne, des olives hachées, des oignons, des tomates, des concombres, un truc pas vraiment identifié qui baigne dans de la saumure (des anchois ?). Avant que j’aie pu dire stop, le garçon ajoute une bonne couche de frites tièdes et de sauce... En dehors de ça, c’est plutôt bon.

Sur le front de mer à Oued Laou
Sur le front de mer à Oued Laou
Promenade nocturne sur le front de mer à Oued Laou
Promenade nocturne sur le front de mer à Oued Laou

Tout le monde se retrouve au camion ; il y a encore du monde sur la promenade aux alentours jusqu’aux petites heures du matin.

← Article précédent ↑ Rubrique → Article suivant

 Hasard

Découvrez un article au hasard !