Samedi 26 avril 2008

   Antilope, fer à cheval

Page (Wahweap Bay)


 Itinerrant -   26 avril 2008


Au réveil, l’enchantement est toujours là. La lumière est splendide et nous révèle les détails du lac et de son environnement. Les filles jouent un peu autour du camping-car, pendant que je fais quelques photos et que nous nous apprêtons à partir. Au programme aujourd’hui : Upper Antelope Canyon et Horseshoe Bend. Sur le chemin, nous profitons également de la belle vue à Wahweap Point.

Wahweap campground
Wahweap campground
Le lac Powell
Le lac Powell
Vue de Wahweap Point
Vue de Wahweap Point

L’accès à l’Upper Antelope Canyon se situe non loin de l’énorme usine à énergie de Page. A cet endroit, on paie le droit d’entrée sur le territoire de la Nation Navajo, on gare son véhicule, on paie le droit d’entrée au canyon (soit tout de même 31$ par personne) et on attend une navette pour se rendre à l’entrée du canyon proprement dit. Une vingtaine de personnes patientent devant nous. Tous sont équipés d’appareils photos avec pied et, malgré la chaleur, de vêtements relativement couvrants. Bon eh bien nous allons faire de même, au moins pour les filles. TT porte T, pour ma part j’ai pris pour L le porte-bébé dorsal qui nous a été prêté.

Sur la navette 4x4 vers Antelope Canyon
Sur la navette 4x4 vers Antelope Canyon
Les navettes 4x4 pour Antelope Canyon
Les navettes 4x4 pour Antelope Canyon

En fait de navette, il s’agit plutôt de gros pick-ups 4x4 au bruit impressionnant, conduits par des native americans sur une piste de sable cahoteuse. Ces véhicules emmènent une dizaine de personnes à la fois sur des banquettes rudimentaires aménagées dans leur benne. Ca va vite et ça décoiffe, les filles rigolent. Nous voilà devant l’entrée du canyon. Evidemment, les amateurs de solitude seront déçus, il y a quand même pas mal de monde. Nous sommes accompagnés d’un guide navajo (impossible de faire autrement), et la visite commence. C’est très spécial, je n’ai rien vu de pareil. Il s’agit d’un slot canyon, c’est à dire d’un défilé plus profond que large, généralement formé par l’érosion violente, due à l’eau, d’une pierre assez tendre.

Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

Ici, cela donne des formes très esthétiques et, surtout, un jeu de lumière éblouissant lorsque le soleil se fraie un chemin à travers la roche jusqu’au fond du canyon.

Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

Par chance, il nous est donné de pouvoir admirer ce phénomène à plusieurs reprises : des rais bien nets sabrent l’air et découpent sur le sol des formes de lumière pure.

Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

De temps en temps, une fine pluie de sable tombe des hauteurs du canyon. A certains endroits, il faut se baisser ou se coller à la paroi pour passer, car le couloir s’étrécit.

Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

Le guide nous indique les meilleurs endroits pour prendre des photos, et ce serait plaisant s’il n’insistait pas autant pour essayer de nous faire reconnaître dans les découpes de la roche soit des personnages connus, soit tout un bestiaire plutôt incongru. Je veux dire : lorsque l’on se trouve devant une manifestation tellement extraordinaire de la nature, quel est l’intérêt de vouloir encore à tout prix y retrouver quelque chose de connu ou de familier ? Au bout d’une demi-heure, nous arrivons à la sortie du canyon. Le temps de prendre encore quelques photos, et nous devons refaire le chemin en sens inverse. Cela nous permet d’observer des points de vue inédits, mais le temps nous est compté.

Upper Antelope Canyon
Upper Antelope Canyon

En effet, notre droit d’entrée ne vaut que pour une heure, il nous faut rester et rentrer avec notre groupe. Bon, ce fut rapide mais intense.

M et L ont bien aimé la balade en 4x4, M pas trop la visite du canyon qu’elle trouvait trop sombre. T... eh bien elle est encore un peu jeune pour donner son avis. En tout cas, j’étais content d’avoir pris le porte-bébé pour L sur mon dos, car avec la poussette ç’aurait été impossible.

Nous voilà maintenant de retour au camping-car, pleins de sable mais contents. Un petit remontant s’impose, TT propose le Burger King, dont elle rêve depuis que nous sommes arrivés à Page. Et c’est une riche idée. En effet, j’y goûte un hamburger qui frôle la perfection : le Texas Double Whopper. Il s’agit, sur une base de Double Whopper classique, d’une élaboration qui consiste à y ajouter des tranches de bacon bien grillées et, surtout, une flopée de petits piments verts (des jalapeños, je pense) qui mettent bien le feu en bouche. Succulent. Comme le dit un critique, this is not a sandwich you eat — it is a sandwich you experience ! Le seul petit bémol concerne la sauce, légèrement trop vinaigrée à mon goût. Je donnerais tout de même 18/20.

Il y a encore une chose que je voudrais aller voir aujourd’hui : Horseshoe Bend. Il s’agit d’un méandre du Colorado qui a creusé la roche d’une façon tout à fait spectaculaire. Ce n’est pas loin... en voiture... seulement après le parking il y a encore 1 1/2 km à marcher pour y arriver. A nouveau, pas de poussette car on marche sur le sable. Je reprends donc L sur mon dos. Le chemin est rude, mais nous y allons sur un rythme plutôt adagio et le spectacle en vaut la peine, même si la lumière à cette heure est plutôt contraire.

Horseshoe Bend
Horseshoe Bend
Horseshoe Bend
Horseshoe Bend

Dommage pour L qui s’est endormie... Il y a juste que j’ai le vertige et donc je ne m’approche pas trop du bord.

Sur la rive à Horseshoe Bend
Sur la rive à Horseshoe Bend
M observe la faune locale
M observe la faune locale

La journée a été riche et le retour de Horseshoe Bend vers le camping-car achève de nous achever. Pourtant nous avons encore des courses à faire. Le Wal-Mart de Page est bien pourvu et nous pouvons refaire le stock pour les jours à venir. Il est plus de 20h lorsque nous regagnons le Wahweap campground.

← Article précédent ↑ Rubrique → Article suivant

 Hasard

Découvrez un article au hasard !